Optimiser le fonctionnement des unités de méthanisation

  • Chiffrer le potentiel énergétique des substrats.
  • Valider la faisabilité biologique et économique des projets de méthanisation.
  • Contrôler le rendement.
  • Mesurer la santé de la biomasse microbienne.

Les réponses sont au laboratoire :

  • Quelle est la valeur des intrants ?
  • Sont-ils adaptés au process (temps de rétention, pH, dégradabilité…) ?
  • Sont-ils sans danger (antibiotiques, inhibiteurs…) ?
  • Est-il judicieux de digérer ensemble ces différentes matières ?

Solutions suggérées :